Outil Qui Permet De Créer Son Site Facilement Sans Coder?

Outil Qui Permet De Créer Son Site Facilement Sans Coder
2 – WordPress – WordPress est sûrement le CMS le plus connu dans le monde. Pour dire, 40% des sites mondiaux utilisent WordPress. Ce CMS permet de créer des sites de façon très simplifiée sans forcément avoir besoin de savoir coder (même si pour des sites plus “poussés”, modifier le code sera nécessaire). WordPress est utilisé par une majorité de personnes car son interface est vraiment intuitive.

  • Que l’on soit débutant ou expert, nous pouvons créer différentes pages statiques ou dynamiques;
  • Cette plateforme fonctionne surtout grâce à la possibilité d’utiliser des templates (des thèmes ) pour personnaliser son site;

Même s’il y a moins de liberté concernant le design par rapport à Webflow, votre site peut être à votre image. Un autre aspect de WordPress concerne les plugins. En effet, WordPress repose majoritairement sur ces extensions. Au début, sur cette plateforme, il n’y a que des fonctionnalités de base.

Pour ajouter de nouvelles fonctionnalités, vous pouvez installer des plugins de toutes sortes. Il existe une multitude de plugins pour vous aider dans la conception de votre site. En plus de tous ces points, de nombreuses ressources en ligne (vidéos, tutos, blogs, astuces …) en français peuvent vous aider pour créer votre site de A à Z.

Concernant le prix, il ne faut pas confondre WordPress. com et WordPress. org. Eh oui, wordpress. com est une plateforme d’hébergement web qui comporte différents plans payants :

  • Personnel : 4€/mois, idéal pour un site personnel (mais pas de plugins)
  • Premium : 8€/mois, parfait pour un blog (mais pas de plugins)
  • Business : 25€/mois, pour votre activité professionnelle
  • E-commerce : 40€/mois, pour vos catalogues e-commerce

A l’inverse, wordpress. org est une version libre du CMS qui s’installe après avoir souscrit à un type d’hébergement web. C’est une solution totalement gratuite une fois que l’on a payé son nom de domaine et son hébergement. Il faut tout de même faire attention puisque des frais supplémentaires vont s’ajouter concernant les thèmes payants (comme Elementor ou Divi pour des sites personnalisés) et des extensions payantes / freemium.

Quels sont les outils No Code ?

Comment créer un logiciel sans programmer ?

Comment créer une application sans savoir coder ? – La conception et le développement d’applications ne sont plus réservés uniquement aux développeurs Pro. Il est désormais possible de créer une application sans savoir coder, avec Power Apps. Ce logiciel vous permettra de développer des applications avec un processus plus rapide, plus fluide et plus simple.

Comment faire du No Code ?

Bien distinguer les concepts. – On a souvent l’habitude de confondre les deux termes alors qu’il existe pourtant une différence entre le « no code » et le « low code ». Cette différence se situe notamment en termes de strates sur la quantité de code qui doit être écrite. Comme on l’a vu précédemment, le «  no code « , comme son nom l’indique n’impose pas de coder. Via une interface visuelle, il vous suffit de glisser-déposer des composants sur une interface pour créer un logiciel.

C’est simple, rapide et efficace pour déjà de nombreux cas d’usages. Que vous souhaitiez développer un site web pour présenter votre travail, un annuaire, une marketplace ou encore scraper des profils Linkedin pour générer des leads, il existe déjà des outils qui simplifient tout le travail grâce au « no code ».

En suivant un tutoriel, il est bien souvent aisé en quelques minutes, voire en quelques heures de maîtriser l’outil. Le no code s’adresse donc notamment à des utilisateurs qui ne connaissent pas le code, mais qui ont la volonté de créer un produit tech pour les aider dans leur projet, dans leur travail ou leur vie quotidienne.

  1. A la différence le «  low code  » requiert des connaissances en code et/ou en développement informatique;
  2. Même si ces dernières sont minimes, le low code c’est la possibilité de création d’une application via un outil qui génère une application;
See also:  Comment Trouver L Adresse Ip D Un Site?

Cette application peut bien évidemment être minime. On peut partir d’une feuille Excel dans laquelle vous implémenter différents calculs pour générer un résultat. Si vous savez faire cela sur un tableur vous faites déjà du « low code ». Aujourd’hui, il est possible d’aller encore plus loin et depuis un tableau (Excel, Google Sheet, Airtable…) de générer un site web, une application mobile (Glide) ou encore de générer des bases de données et des API.

  • Si vous faites cela, vous faites déjà du low code;
  • Si la différence est subtile, vous commencez à comprendre les différences qu’il y a entre les deux termes « no code » et « low code »;
  • Alors que le premier ne requière aucune intervention autour du code, le low code requière que vous construisiez la logique « métier » de votre application via un outil plus simplement que de passer par un langage informatique;

Aujourd’hui, les deux termes vont aller de pair. Par exemple, vous allez bien souvent construire le front de votre site internet (c’est-à-dire la partie visible pour l’utilisateur) via un outil no code (Webflow, Shopify, WordPress…) et construire une logique propre à votre application via un outil « low code » en back (Airtable, Google Sheet…) en intégrant également des outils d’automatisation (Zapier, Integromat, Parabola…).

  • Les deux termes ne s’excluent donc pas, mais se complètent facilement en fonction du projet que souhaitez mettre en place;
  • Et bien évidemment, vous pouvez dans ces projets rajouter du code si vous avez les compétences d’un développeur;

Dans cette manière de concevoir des produits, vous remarquerez que finalement, no code / low code / code peuvent très bien fonctionner ensemble. Le plus important est donc de mettre en place dans un premier temps vos idées, votre cahier des charges afin d’arriver à une solution qui utilise intelligemment tous ces strates « code ».

C’est quoi no code Maker ?

Informatique, télécom, multimédia – A l’aire du digital, de nombreux métiers voient désormais le jour. C’est le cas des nocodemaker. Également appelé développeur no-code, le nocode maker a pour mission la création d’applications web et mobiles grâce à une seule ligne de code.

C’est quoi le low code ?

Qu ‘ est -ce que le no code / low code? Les solutions no code permettent de créer des applications, ou d’automatiser des tâches sans utiliser de langage de programmation, ou alors en très faible quantité (il s’agit alors de low code ).

Comment créer une application sans savoir coder ?

C’est possible mais si vous souhaitez une application qui soit disponible gratuitement sur ces deux plateformes, il faudra que vous vous tourniez vers un outil no- code qui permette de le faire directement. C’est le cas de l’outil Adalo qui est un outil qui vous permet de créer une application native iOS et Android.

Comment faire pour créer un site web ?

Comment avoir PowerApps ?

Préparer et accéder aux données dans Power Apps de Microsoft – Pour découvrir la plateforme PowerApps, reportez-vous tout d’abord au site officiel de Microsoft  et cliquez sur le bouton « Démarrez gratuitement ». Inclus dans Microsoft Office 365 Business et Dynamics 365, PowerApps fait également l’objet d’une licence individuelle à partir de 5,90 € par utilisateur et par mois. L’inscription à la plateforme PowerApps Pour préparer le terrain, commencez par saisir votre adresse e-mail dans le champ prévu à cet effet, puis cliquez sur le bouton « S’inscrire ». Vous serez ensuite invité à compléter le formulaire d’inscription puis à valider la procédure en saisissant un code confidentiel, automatiquement envoyé par e-mail. Vous accéderez enfin à votre tableau de bord PowerApps, qui s’ouvre par une série d’applications d’exemples que vous serez en mesure de créer par son biais. L’écran d’accueil du tableau de bord de Microsoft PowerApps Comme nous l’avons vu en préambule, PowerApps ne se contente pas de créer une série d’écrans « figés » pour votre smartphone ou votre tablette : l’accès aux données est au centre de vos futures applications et celles-ci vous permettent de suivre, en temps réel, de leur évolution. Pour cela, la plateforme dispose de près de 200 « connecteurs » grâce auxquels vous allez relier des données de multiple nature aux vues que vous préparez. Listes :

  • SharePoint
  • Excel Online
  • OneDrive Entreprise
  • SQL Server
  • Oracle
  • SAP
  • Azure SQL
See also:  Comment Telecharger Une Video Sur Un Site?

Database, OneDrive ou tâches Outlook : tous ces connecteurs prêts à l’emploi facilitent l’intégration des données dans votre application et vous créez, par simples glisser-déposer, toutes les vues nécessaires à votre activité.

Quelle différence entre No Code et low code ?

Le LowCode : une nécessité d’écrire des lignes de code – Contrairement au NoCode où aucune ligne de code n’est nécessaire pour créer une application, le LowCode fait intervenir un minimum de notion de codage. En ce sens, les utilisateurs finaux des outils LowCode doivent posséder des connaissances basiques en développement informatique pour exploiter le plein potentiel de ces outils.

‍ La prise en main des outils LowCode n’en reste pas pour autant exigeante puisque la majorité des plateformes fonctionne selon un système de drag and drop similaire à ce qui est utilisé par les plateformes NoCode.

En effet, certaines plateformes embarquent un générateur de formulaires dans lesquels l’utilisateur final remplit les champs servant de base pour créer l’application souhaitée. Sur d’autres plateformes LowCode, il revient à l’utilisateur de modéliser les données sous forme d’organigramme pour que l’outil génère l’interface utilisateur.

  1. ‍ Le développement d’applications sans l’aide de plateforme LowCode est une tâche fastidieuse qui prend beaucoup de temps;
  2. Il faut prendre en compte le type de développement ou encore le type d’application à concevoir;

Après avoir choisi les paramètres de base, le développeur se charge d’écrire les lignes de code, de tester l’application en question et de procéder à d’éventuelles modifications si elle ne répond pas aux besoins de l’entreprise. Tout ce processus dure en moyenne 18 semaines avant que la version finale ne soit déployée.

Le rôle du LowCode sera alors de fluidifier et faciliter l’ensemble du processus en pré-mâchant considérablement le travail du développeur informatique. Le LowCode s’apparente donc plus à un système d’aide dédié aux développeurs pour gagner plus de temps dans la conception d’applications.

‍ Cependant, une connaissance insuffisante ou limitée en développement informatique ou en programmation peut être préjudiciable, dans la mesure où chaque plateforme LowCode dispose de ses propres spécificités. En effet, la prise en main et la complexité de programmation varient d’une plateforme LowCode à une autre.

Il est de ce fait nécessaire que les utilisateurs finaux des plateformes LowCode soient des développeurs qualifiés. La différence entre les plateformes LowCode et NoCode réside donc dans leur prise en main.

S’il est possible pour tout le monde de créer une application en utilisant le NoCode, la prise en main d’une plateforme LowCode, quant à elle, nécessite d’avoir des connaissances en programmation et en développement informatique. Bien que différentes, ces deux solutions sont néanmoins complémentaires et peuvent être conjointement utilisées dans plusieurs domaines , et non seulement dans le cadre de développement d’application.

Une entreprise peut par exemple privilégier les plateformes NoCode pour créer le front-end de son site internet et avoir recours au LowCode pour la gestion du back-end. ‍ Sur Zetoolbox, nous vous proposons une multitude d’outils NoCode et low code pour la gestion de votre entreprise.

Créer son site internet sans coder et gratuitement avec google sites

N’hésitez pas à nous contacter pour le déploiement d’une solution qui vous permettra de gagner en temps et en productivité, peu importe le secteur d’activité dans lequel vous évoluez..

See also:  Site De Streaming Qui Marche Sur Tablette?

C’est quoi un no ?

NO est un symbole, qui représente : l’oxyde nitrique ou monoxyde d’azote ; le groupe nitrosyle ; un interrupteur ou un contact électrique, qui est dit NO (normalement ouvert), au sens électrique du terme.

Comment faire pour développer un logiciel ?

Pourquoi le Nocode ?

Avantages – Aucun développement de code n’est nécessaire. Le no-code permet de créer et d’utiliser des applications ou des flux de travail rapidement. Le no-code peut être utile à la fois aux développeurs et aux utilisateurs professionnels non-codeurs. Il est idéal pour les entreprises qui ont une équipe de développement surchargée et qui ont besoin d’utiliser des utilisateurs professionnels comme développeurs.

Comment faire développer un logiciel ?

Différents langages informatiques à connaître – Pour développer des logiciels, il est essentiel de maîtriser différents langages informatiques. Premièrement, il y a le langage de programmation comme le PHP. Deuxièmement, il y a le  langage HTML  permettant de définir les divers composants d’une interface utilisateur avec des balises de formatage.

Comment creer un logiciel gratuitement ?

Domicile > C > Comment Créer Un Logiciel Gratuitement Et Facilement ? Keosu est un logiciel open source qui permet de créer et gérer des applications natives. Gratuit, cet outil ne requiert pas de connaissances spécifiques en informatique. De plus, vous pouvez personnaliser les applications à l’infini et publier votre application sur les stores (Android et Apple Store).

Comment créer un logiciel avec C++ ?

Pour créer un projet C++ dans Visual Studio dans le menu principal, choisissez fichier>nouveau>Project pour ouvrir la boîte de dialogue créer un nouvel Project. en haut de la boîte de dialogue, définissez Language sur C++, définissez Platform sur Windowset affectez à Project type la valeur Console.

Comment créer une application sous Excel ?

Comment créer une application mobile à partir d’Excel ? – Pour créer une application, vous devez d’abord choisir un fichier Excel sur votre ordinateur ou dans un répertoire sur le nuage. Lorsque c’est fait, Open as App vous propose un modèle. Dans mon exemple, on m’a proposé un modèle de calculs et un modèle de listes. J’ai choisi le modèle de calculs (à noter que mon fichier Excel comprend des cellules avec des variables indépendantes (inputs) et des variables dépendantes (outputs/calculs)). Il faut ensuite choisir les cellules que l’on veut ajouter à notre application. Il faut donc penser à utiliser des cas de modélisation simples, pour que l’utilisation de l’application sur un appareil mobile demeure intéressante. Ci-dessous, j’ai sélectionné la cellule E9, qui est une variable indépendante (input) dans mon fichier Excel. On sélectionne donc toutes les cellules que l’on souhaite ajouter à notre application, une à la fois. Il est aussi possible d’ajouter des vignettes de titres et des espaces. Chacun des éléments peut être modifié lorsque l’on clique dessus. Ci-dessous, vous pouvez constater que l’application reconnaît aussi les variables dépendantes (résultats) et les présentent sous un format différent des variables dépendantes. Ci-dessous, les variables dépendantes sont présentées en bleu. À noter que les couleurs peuvent être modifiées. Quand toutes les cellules et autres items ont été ajoutés, on peut modifier la présentation au besoin, ajouter de nouvelles cellules, ajouter un graphique et ajouter une liste. Je pensais naïvement que je pourrais ajouter une liste avec mes 4 scénarios et à partir de la liste, activer un scénario, comme c’est le cas dans mon fichier Excel mais hélas… la liste n’est pas attachée à une cellule en particulier, donc il n’est pas possible d’utiliser l’option de liste dans ce sens. .