La peinture digitale aussi appelée digital painting, digital art ou peinture numérique est apparue durant les années 1990. C’est un art reposant sur l’emploi des techniques de peinture au niveau informatique. La peinture digitale se caractérise par l’abandon des outils physiques standards pour leur utilisation dans un même logiciel. Elle intervient dans plusieurs domaines aujourd’hui sans cesse concurrentiels tels que l’illustration (projection lors des salons d’exposition, etc…), le design (dans la conception de visuels et de jeux-vidéos), les bandes dessinées et autres variantes.

Les outils indispensables à l’utilisation de la peinture digitale

Le digital painting se veut être un travail de précision car chaque détail contribue à ajouter une touche importante au sujet. Et pour y arriver, le spécialiste de cet art, le peintre digital, a besoin de certains outils parmi lesquels on peut retenir :

  • Un ordinateur
  • Une tablette graphique : il est conseillé d’en utiliser une de mêmes dimensions que celles de l’ordinateur employé.
  • Un Stylet : il aide à dessiner ou esquisser sur la tablette graphique et à affiner les contours des dessins réalisés.
  • Des logiciels de peinture digitale : ils permettent de concevoir et aussi de retoucher des images. À ce titre Photoshop en constitue une référence, en plus de Sketchbook Pro, Photofiltre, Artage Studio Pro, etc…

Tous ces outils dont l’usage se combine à des techniques bien diversifiées donnent naissance au résultat attendu par le peintre.

Les techniques de la peinture numérique

Il existe plusieurs types de techniques utilisées en matière de digital art dont :

  • Le speed painting qui consiste à dessiner de la façon plus détaillée possible une œuvre sur une durée de temps réduite (1h30 à 3h de temps). Elle est comparable à la saisie au kilomètre dans les éditeurs de texte.
  • Le matte painting : il consiste à peindre virtuellement des décors ou scènes de cinéma couramment utilisés dans la réalisation de films.